20/10/2006

TU ES COMME CETTE LUMIERE

 

 

 

Tu es cette lumière qui m'a réveillée d'un long sommeil

tu es cette lueur qui me caresse la peau.

Tes rayons font sur moi un effet sans pareil

que pour cette lumière je nagerais dans toutes les eaux.

 

 

Tu es l'homme le plus merveilleux de la terre

et je suis amoureuse au point d'en perdre la raison

Ma vie est désormais à tes côtés pour la vie entière

et ensembles nous consummerons le fruit de notre désir, notre passion

 

 

petite diablesse

 

 

 

13:27 Écrit par petite diablesse / Tit Diablotin dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

ohhhhh beaucoup d'amour dans ce texte ecrit pour lui.
gros bisous aux deux tit diables

Écrit par : demoniaque-girl | 20/10/2006

je crois que tu m'as bien comprise
mais moi le probleme c'est qu'il est contre tout cela meme par sms et crois moi que j'ai essayee meme me faire passee pour une autre en esperant eveiller ses sens !!!! il est tres pudique et pas evident....
en tout cas merci pour ton comm
je suis nv si tu sais me dire comment faire un lien de ton blog n'hesite pas

Écrit par : isabelle | 20/10/2006

Mon coeur Si je suis cet homme le plus merveilleux de la terre comme tu dis, c'est parce que toi tu m'as fait devenir tel.
Si je suis cette lumière dont tu parle, c'est que je te sentais perdue dans une semi-obscurité dont tu voulais sortir et je t'ai simplement tendu une main, que tu as bien voulu prendre, pour te tirer un peu vers la clarté.

Si je suis cet amoureux éperdu c'est depuis que tu m'as souri pour le première fois et que tu as posé tes mains sur mon visage et tes lèvres sur les miennes pour notre premier baiser d'amour.
Jamais je ne pourrai oublier cet instant magique ainsi que la seconde précise où tu as pris ma main pour la première fois car ce simple geste voulait tout simplement dire "je t'aime".

Je t'embrasse tendrement mon ange - a très vite -
j'ai besoin de toi dans mes bras et de ton corps soudé au mien... viens.

Écrit par : Tit Diablotin | 20/10/2006

Les commentaires sont fermés.